• Caserne

    Caserne   Ici votre chef de projet, bande de larves!

    Vous vous laissez aller sur le gras en vous roulant sur votre lit, vous ne savez plus comment vous occuper d'un blog correctement sans que ça finisse comme une corvée? Vous êtes au bon endroit! Je vais vous redresser tout ça, alors accrochez vous a vos slips, m'sieurs dames et poissons non numérisés.

    Nous verrons les prochaines leçons (dispensées par un type qui sait un petit peu dans quoi il met les pattes, évidemment) sous formes de "règles"!

     

     

    nb: dispenser des conseils ne fait pas de moi un gourou à la vérité absolue. Prenez les comme ce qu'ils sont: une aide. Voyez ce qui vous intéresse et peu vous apporter des solutions, ou ignorez cette page librement. ;p

  • Règle numéro 1: Un blog n'est pas un tp de Maths Le titre te paraît logique et évident n'est-ce pas?

    IL  NE  L' EST  PAS, sac à poils mal rasés!

     

    Sinon les gens ne s'en lasseraient pas aussi rapidement. C'est pour cette raison que je m'attarderai sur ces points ci (et si tu les retient tous, félicitation tu gagnes un smiley sur ton bulletin):

    1 - Certaines personnes peuvent avoir besoin de s'imposer un rythme pour poster, ais-je déjà remarqué. Toutefois, si de base le blog n'avait pas été créé juste pour atteindre un quelconque quota, ces gens n'en seraient pas à s'en imposer un, de rythme. Un blog, on en fait pas un juste pour les visites, ni pour faire plaisir au gens. Gérer un blog est un passe temps, un truc qu'on fait pour s'amuser et s'occuper gentiment. Certaines personnes en ont conscience mais ne parviennent pas à rester actifs malgré tout, pourquoi?

    2 - L'inspiration n'existe pas. Les membres de diverses plateformes vous diront "j'ai pas l'inspi pour un post", mais je vous rassure. Vous devez prendre conscience que c'est un mythe. Je m'explique: si un blog on le fait par envie pour passer du bon temps. Quoi de mieux pour passer du bon temps que parler de trucs qui nous plaisent? Il n'y a pas besoin d'inspi pour poster des trucs qu'on a naturellement envie de faire. (la même pour l'imagination, y'en a pas besoin pour parler de tes passions. tes passions, tu les aimes, tu les connais, tu en partage ta propre interprétation)

    3 - Toujours pas convaincu? Apprenez que commencer par faire quelque chose qui vous fait plaisir et dont vous aimez parler, ça ne pourra que vous encourager à continuer. Faites quelque chose que vous n'aimez pas, qui ne vous intéresse pas, et vous vous lasserez. Ca ne sert a rien de vouloir pousser les choses.


    Ca vous paraît une nouvelle fois simple, logique et parfaitement limpide? Alors fout le camp d'ici sale mendiant! J'ai pas de smiley pour ton bulletin! D: (ué, j'ai menti)


    Si je prend le temps de vous exposer tout ça, c'est pour une excellente raison:

    vous en avez conscience, mais vous ne respectez pas ces points ci.

    Retenez vraiment qu'un blog n'est pas censé être une corvée.

     

    Ou alors tu ne viens lire cette nouvelle rubrique que dans l'espoir que je te traite encore comme un demeuré, auquel cas tu risques d'être servi à trop petite dose pour que ça te convienne. Donc fout le camp d'ici! D: Fétichiste maso chelou!


    12 commentaires
  • Règle numéro 2: Faire un blog signifie partager Non sans dec?

    Ué, dis comme ça vous allez me prendre pour un jambon encore, mais les jambons c'est vous! Pourquoi? Parce qu'il me semble que vous avez encore oublié le principal.

    Pour être le plus clair possible et que toi comprendre moi, moi utiliser des termes simples. Quand toi y'en a vouloir créer un blog toi y'en a vouloir partager. Mais du coup il ne faut pas que toi oublier ce principe:

    Vouloir créer un compte > amène à choisir une plateforme.
    Plateforme = réseau social > donc une communauté fait vivre la plateforme/ le réseau.
    Toi vouloir partager ce que tu aimes > d'autres vouloir faire pareil.

    Mais le partage ne va pas que dans un seul sens, sinon = pas de social. ironie et comble pour une plateforme/ un réseau social.
    Si toi = n'a foutre des autres > les autres = rien à foutre aussi de ta gueule.

    DONC.

    Il ne faut pas oublier le principe d'une plateforme si tu veux rester actif et que tu veux que la plateforme reste elle-même aussi active!

    Vas vers les autres. N'hésite pas à aller leur laisser un mot, même pas forcément grand chose. Intéresse toi à ce que tu ne connais pas encore, et même si tu n'aimes pas spécialement un truc essaie quand même de chercher un intérêt ailleurs. Si tu as affaire à une oeuvre, même sans aimer, partage aussi tes expériences? bref.

    Discute, apprend à voir comment font les gens, ce qu'il veulent/attendent, ce qu'ils aiment, vous aurez peut être des trucs en commun et en allant l'un vers l'autre... bah, c'est comme ça qu'on créer des liens!

    Va vers les autres, et les autres iront vers toi.


    19 commentaires
  •  La Philosophie bancale par Tonton Mad.

    L'idée semblera égoïste de prime abord, mais en fait... non. Ouvre bien tes chacras, l'ami.

     

    Partie A

    Si tu n'es pas en accord avec tes propres idées/ principes, comment pourrais tu réussir à être clair et t'entendre avec les autres? Faire des trucs pour les autres et non pour toi pour que ça te plaise, c'est le meilleur moyen de s'auto-frustrer et de finir par en vouloir au reste du monde. Secundo: comment pourrais tu trouver quelqu'un avec qui être en accord si tu vas à l'encontre de ta propre logique?

    C'est ce qui donnera aussi lieu à la lassitude, l'envie de changer les choses en permanence. Logique, quand on ne s'écoute pas et qu'on cherche à plaire à tout prix, on ne s'accorde pas avec soi-même. Ca donne l'envie de changement permanent jusqu'à accorder cette fausse note. Ce qui sera difficile tant que vous n'admettrez pas ce désaccord.

    Une fois que vous aurez localisé le problème et que vous l'aurez résolu, là, vous pourrez commencer à vous sentir mieux, et l'inspiration viendra plus facilement!

    Et si l'inspiration viens et que vous savez ce que vous faite, pourquoi vous le faites, et comment vous allez le faire... vous pourrez commencer à échanger avec tout le monde et n'importe qui.

     

    Car, Partie B

    S'entendre avec les gens qui sont d'accord c'est bien. Réussir à s'entendre avec les gens qui sont en désaccord, est tout aussi important mais déjà moins facile.

    Lorsque j'étais gosse, c'était à la limite de l'impossible pour moi, et ça me paraissait infaisable. Comment réussir à éviter le conflit quand on parle d'un truc avec une personne qui pense le contraire total?

    En grandissant on se rend compte que c'est justement ce qu'il y a de mieux. Il ne faut PAS craindre de changer d'avis. Il ne faut pas penser que ce serait une abomination de soudainement voir les choses différemment. Beaucoup trouveront ces propos logiques et pourtant ne s'y tiennent jamais par fierté mal placée ou par simple crainte de décevoir les autres.

    Ce blocage peut ne jamais passer, mais ce qui peut venir avec le temps, c'est le changement de votre façon de voir et aborder les choses.

    Une fois que ce sera acquis, ce sera bien plus facile pour toi, pour vous, de communiquer avec tout le monde sans distinction sans aucun soucis! Sans même finir par resentir la frustration de ne pas "convertir" l'autre pour le rallier à votre façon de penser. Car ce que beaucoup oublient aussi... c'est qu'un débat n'est pas fait pour changer la façon de penser des autres. Un débat est généré pour exposer différents avis, pour découvrir une façon différente de raisonner. Pour prendre certains arguments en compte, en choisissant d'en délaisser d'autres.

     

    Lorsqu'on est en accord parfait avec nous-même, on peut commencer à mieux s'entendre avec les autres. Et quand on accepte les différences et qu'on apprend à les apprécier et en tirer des choses intelligentes, on se forge un entourage plus large!

    Viens ensuite l'importance de toujours élargir ses horizons, donc. Lorsqu'on a le social, c'est déjà plus simple de se déplacer, discuter, et faire vivre la plateforme! Vous vous apporterez pleins de bonnes choses à vous, et aussi aux autres, qui que vous soyez. Alors autant être vous-même! (cet apport sera alors le plus authentique possible) :D


    13 commentaires
  • Règle numéro 4: Ta vie on s'en balek mais on la lira, t'inquiète! (positivisme et optimisme) 

    Hey, tu te souviens de ce moment où tu pensais poster un truc sur les fourmis australiennes, ou sur le futur pape d'Islande? Ou encore cette interprétation de bouquins que tu as trop aimé, ou encore cette danse que tu allais filmer parce que danser tu fais ça pas que sous la douche?

    Bref. Tout ces moments dans lesquels tu te fais: "Non mais c'est de la GROSSE chiasse lol, je posterai pas, t'façon ça intéressera personne!" Bah, t'es con, mon petit Jean-Mi. Vraiment trop con. Je t'explique en très bref pourquoi et comment: Relis le titre de la règle numéro 4, et la 3 en prime.

    Vouala.

    Je suis le premier à m'auto-lincher constamment pour tout et n'importe quoi. Mais c'est stupide, parce que, en premier lieu; on ne peut pas juger soi-même son travail. Encore moins juger son potentiel succès. Parfois on peut avoir l'impression que ce sera bien et on est déçu que ça ait moins d'importance qu'un truc qu'on pensait plus mauvais. Parfois on sera surprit du nombre de vus alors qu'on pensait ça mauvais. Parfois ce sera l'inverse, différent.

    Le tout n'est pas de se demander si les gens aimeront ou n'aimeront pas. Le tout est de savoir s'attacher à ce qu'on veut faire, et ce qu'on a déjà fait. Passer un bon moment à dessiner, lire, peindre, filmer, fabriquer, etc.

    En second lieu, partir du principe que partager ne peut qu'apporter du plus. Un conseil, une critique, une nouvelle, ou même juste un petit mot sympa (rester ouvert à toutes les possibilités. au pire si ça devais vraiment déplaire, on peut garder ça de côté et/ou chercher à apporter des modifications?). Il faut accepter qu'à une époque comme la nôtre, que vos postes soient mauvais ou splendides, ils seront vus et il y aura des gens pour approuver ou non. Même ta nouvelle paire de chaussette rayées, on s'en fiche. Mais si ça t'éclate de poster une photo fait toi plaisir bordel. (en plus ce sera drôle. avis subjectif mais voilà.)

    On est quand même un sacré paquet de gens sur Terre, il ne faut pas croire qu'on est un cas unique et isolé dans le monde entier!

     

    Alors zou! Postez en laissant de côté votre ego de masochiste geignard, amusez vous! (dans le respect évidemment)


    11 commentaires
  • Règle numéro 5: L'auto flagellation ne rendra pas ton taff meilleur

    Fini les "non mais mon thème ilé môcheuuu". Si tu le trouve moche, change le.

     

    Et comme ce tuto serait trop court comme ça, on va meubler un peu (avec un peu plus de sérieux). J'ai déjà laissé des notes dans la règle numéro 4 à propos de cette sale manie de s'auto lincher, mais voyons maintenant au delà de ça.

    Plus objectivement, il y a des trucs à ne pas faire pour éviter de faire fuir les gens (outre ton propre comportement. mais pour comprendre il faut connaître la règle numéro 3).

     

    A) à propos du thème

    - Evitez d'utiliser plus de 3 ou 4 couleurs différentes pour créer un thème. Jouez plutôt sur les nuances et les différents tons d'une même couleur pour que ça reste un minimum harmonieux.
    - De même, évitez que toutes les couleurs utilisées soient toutes flashy ou toutes trop sombres.
    - Pour la couleur des textes le pire à éviter est : blanc sur fond noir. Ca s'imprègne dans la rétine et de manière générale c'est pas ouf pour la vue. Autant pour vous que pour les autres. Privilégiez des contrastes différents et surtout, ne collez pas des couleurs en totale opposition ensemble pour que ce soit plus doux!

    B) l'agencement

    - Des menus blindés de gifs en tout genres, des tas de textes en vracs partout.... c'est clairement pas un choix artistique intéressant. Les menus sont fixes: c'est ce qui reste sur la page de blog peux importe dans quelles rubriques vous naviguez. Soignez vos menus, ne les surchargez pas excessivement.
    - Les codes css html javascript et autre, c'est sympa mais pas quand on fait n'importe quoi. Allez y mollo (surtout au début) surtout si vous ne savez même pas comment ça fonctionne. Vous pourriez juste ralentir le chargement de vos pages de blog sinon.

    - /!\ Evitez les lecteurs de musique automatique. Surtout s'ils sont dissimulés. Tout le monde n'a pas vos goûts musicaux et tout le monde n'aime pas forcément se faire agresser les oreilles sans s'y attendre. D'autant que beaucoup de gens auront souvent DEJA de la musique sur un autre onglet.

     

    Ces fautes étant évités vous pouvez être rassuré : avec minimum ça en moins, vôtre blog ne fera clairement pas parti des pires horreurs de la plateforme et seront même au minimum agréable. Et une expérience agréable même sans être extraordinaire... bah, on aime la répéter. :D

    Pas besoin que ce soit parfait super trop top de la mort qui tue pour que ce soit apprécié !


    2 commentaires
  •   Ô my swalala! J'ai appris par coeur toutes ces règles mais j''y arrive pôooo...

      Pas d'inquiétude cher disciple. Un magicien n'a pas que des lapins dans son chapeau.

     

    Une fois que tu as intégré les cinq premiers grands principes pour bloguer pépouze, tu peux désormais penser à faire plus! Parce que mine de rien, apporter ton aide aux autres peut être une bonne façon de te motiver.

    /!\  Apporter de l'aide c'est bien mais faites attention, certaines personnes pourraient être gênées que vous preniez trop les devants. Imposer les choses et tout faire par avance alors qu'on a rien demandé... ça peut paraître envahissant.

    Que ça parte d'une bonne attention, peu importe que le geste soit louable, ça n'apporte rien de bon si ça dérange. Et ce n'est pas grave! :D Faut pas le prendre pour vous personnellement. Chacun à sa façon de gérer l'attention que les gens leur porte. Il s'agit d'être compréhensif, en discuter, ou laisser pour aller faire autre chose.

    Nouveaux ou anciens, pas doués ou pro, qu'importe, ça peut venir de n'importe qui, et votre soutient et vos encouragements pourront être apprécié par n'importe qui aussi. 8)

     

    A noter que:

    Distribuer des conseils c'est bien joli mais ça ne se fait pas n'importe comment. Eh oui, sinon ce serait comme improviser une recette de soupe au potiron en recommandant de la crème anglaise et du ketchup pour aller avec. Quand on a pas goûté soi-même c'est pas grave mais quand c'est quelqu'un qui vous suit qui s'empoisonne... c'est pas ouf ouf non plus.

    Le mieux est non seulement de connaître votre sujet, de vous renseigner si besoin, ne pas hésiter à demander à d'autres gens... mais aussi être un minimum objectif. o/

    > Pour dispenser des cours comme je le fait, il ne faut pas être un génie non plus. Juste être capable de faire la différence entre expérience personnelle et expérience commune. Si j'aime le bleu et ma voisine aussi, c'est pas pour autant que ce sera le cas de la terre entière. Ne prend pas TA réalité pour un truc avéré. o/ 

     

    Voilà! Maintenant tu es paré/e pour aider ton prochain, tel le héro en slip!

    (oublie pas le pourboire je dois m'acheter une carte de bus pour me rendre sur la place publique et prêcher la bonne parole)


    votre commentaire
  • Vous pouvez rire mais vous êtes TRES nombreux/ses à avoir recours à cette technique de feignasse. (et non, désolé Martine, mâcher ses mots quand on pas faim ça peut étouffer).

    Ce "cours" rassemblera donc certaines notes des règles précédentes avec un chouilla de développement. Notamment:

    Règle 1 > Faire quelque chose qui ne nous plait pas = lassitude.
    Règle 3 > Ne pas s'écouter et chercher à plaire à tout prix = on ne s'accorde pas avec soi-même.
    Règle 4 > Se limiter et/ou s'auto-censurer à l'excès = perte de motivation et d'inspiration.

    /!\ On peut faire quelque chose qui ne nous plait pas sans pour autant avoir écouté les demandes et réclamations d'un tiers. Autant qu'on peut accéder aux demandes de ces tiers tout en faisant quelque chose qui nous plait. Ces deux états/choix sont différents.

     

    Ceci dit passons aux détails:

    Avoir recours à l'avis des gens qui vous suivent peut apporter de bonnes choses. Le tout est de savoir quand ça peut être utile et quand ce sera un frein pour vous.

    > Hésiter entre différentes choses sans qu'il soit possible de toutes les gérer, ça arrive. Faire un sondage est un bon moyen de vous permettre de faire un choix qui vous conviendra en plus de contenter la majorité de ceux et celles qui vous suivent.
      - En revanche, faire un sondage pour savoir quoi faire pour les gens alors qu'en faisant ce sondage vous avez vous même déjà proposé différentes idées qui vous sont venues à l'esprit... c'est une façon de rechercher l'accord des gens. Pourquoi? Si vous en avez l'envie et les moyens, faites tout ce qui vous est venu en tête?

    > Douter de la légitimité ou du potentiel succès de votre poste, ça arrive aussi. Dans ce cas demander leur avis aux gens peut permettre de se faire une idée de la mentalité de votre entourage, et ainsi vous saurez quelles précautions prendre si nécessaire.
      - En revanche, s'empêcher de faire un truc par manque de confiance en vous, c'est mauvais. Nous sommes nombreux à nous auto-flageller, mais ça ne doit en aucun cas vous empêcher de partager votre oeuvre. La question n'est pas de savoir si c'est moche ou beau, si ça plaira aux gens et que vous aurez autant de like qu'un yaoi avec des fétiches bizarroïdes. Le tout est de savoir si ça vous conviens. Si vous avez passé du bon temps à rédiger votre texte, dessiner, photographier ou que sais-je? Allez y, simplement.

    > Avoir des passages "à vide" ça peut arriver avec un coup de blues, de la déprime, la fatigue, le sentiment de solitude... vous penserez donc être en "manque d'inspiration". Je vous rassure: non. L'inspiration est un mythe. Le but et le principe même d'un blog est de partager ce qui vous plait ou déplait. Vos observations, vos voeux, votre vie quotidienne, vos occupations ou rencontres, vos oeuvres, vos critiques, vos pensées hasardeuses... bref. Vous et ce qui vous entoure. Vous n'êtes pas un caillou sans vie. Vous êtes humains. Vous aurez forcément de quoi faire. Même juste décrire un de vos posters favoris.
      - En revanche la limite respect échappe à certaines personnes. Partager ce que vous voulez sans trop vous limiter ne signifie pas pour autant que vous avez le droit de dépasser les limites.

     

    NB : Vous croyez peut être que les autres attendront quelque chose précisément, mais ce n'est PAS le cas (en général). Ce que les gens pourraient éventuellement attendre de vous, c'est... vous, en fait. Vos postes, pas les leurs.

    Populaire ou pas, c'est pareil : Les réclamations peuvent arriver mais les gens s'illusionnent. Il y a ce qu'ils réclament et ce qu'ils veulent réellement. Si ils aiment votre taff, c'est pour une raison. C'est parce que c'est VOTRE taff.


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique