• JDR écris -- Etape 4 -- Narration

    Par écris, nous n'avons ni le moyen de parler, ni le moyen d'illustrer nos propos avec la gestuelles, les paroles... Le but est de faire passer un message clair, uniquement à l'aide de mots et tournures de phrases. :) Ainsi, nous allons voir pourquoi il est utile d'écrire quelques lignes, plutôt qu'un seul mot.

    Rappelons que le but n'est pas d'écrire un roman, mais de s'amuser. Surtout ici, ou nous ne demandons pas des dieux écrivains. ;) Il faut seulement être capable de poser un décor et raconter une histoire pour faire évoluer un personnage; le vôtre.

    "Je suis au parc, j'attend."

    "J'arrive, je l'appelle;
    - hey, bonjour!"

    Ici, on sait qu'il est dans un parc. Il attend. Quelqu'un le rejoint. Mais... pourquoi est il ici, qui est la personne qui le rejoint? Notez bien que dans un rpg, vous écrivez une histoire et y participez, mais pas uniquement; sachez que des gens peuvent avoir envie de vous lire! Il faut donc respecter vôtre partenaire de jeu en faisant en sorte d'être compréhensible, mais il faut aussi avoir conscience que vous écrivez sur un blog ouvert. Vôtre texte, vôtre histoire, des gens aimeront sûrement lire. Et ils souhaiteront comprendre. Dans l'exemple donné ci-dessus, aucune émotion n'est transmise, le texte est fade. Reprenons;

    "J'avais donné rendez vous à mon cousin pour que nous puissions nous rendre dans la salle d'arcades. je le vois rarement, on va s'amuser!"

    "Je n'avais pas l'occasion de le voir souvent, alors quand je le voyais au loin, je me précipitais dans sa direction, ravi;
    - Hey, bonjour!"

    Dans ce cas, on devine que ce sont les membres d'une famille soudée, on compatis pour chacun de ces personnages, qui ont visiblement l'air de s'adorer et ne pas se voir couramment. En seulement quelques mots, on donne un ton à un début de petite histoire sympathique. Pour quelqu'un qui n'aime pas les histoire d'horreurs par exemple; il saura quand et où s'arrêter dans sa lecture, pour ne pas être gêné.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter