• JDR écris -- Etape 5-- Contenu

    > Comme dans toute bonne histoire qu'on suit dans des livres, nous y trouvons un début et une fin, avec du contenu au milieu. Dans un JDR écris, il est inutile de rallonger si le jeu ne mène nulle par. Le jeu de rôle permet de jouer un personnage comme on l'entend, mais le but est surtout de lui créer un avenir.

    Quand on écris une histoire, il y a un début; le personnage peut être mauvais de nature par exemple. Mais après avoir parlé, vécu avec divers personnages, il peut évoluer, devenir plus sympathique, ou au contraire encore plus une raclure. Tout dépend de ce que vous souhaitez, et de vôtre manière de jouer, et avec qui.

    Lors d'un RPG, vous pouvez improviser ou décider d'un scénario en avance. Cela offre diverses possibilités, et évite que l'ennui ne vienne s'installer. Ca dépend de vos goûts et vôtre manière de jouer, là encore.

    Pour résumer; quand vous jouez un personnage, vous lui faites vivre quelque chose. Que ce soit exaltant ou très banal, vous lui écrivez une histoire et y participez en jouant un rôle. Pour que ça ai du sens, pensez donc au contenu, à ce que vous allez faire, pourquoi, comment... et pensez surtout à lui donner une fin. (ce serait triste qu'un personnage passe sa vie avec une seule personne en jeu, non?)

     

    > Définir une idée avant de lancer un rp (même si vous comptez principalement improviser) peut vous épargner des soucis comme: vous lassez, vous ennuyez, manquer d'inspiration.

    Dans un RP, normalement, on défini une certaine base pour savoir où aller (un minimum). Ca peut être une simple idée; "se croiser un jour de feu d'artifice en étant bourré" et hop, le lien serait tourné plutôt "pote de bar". Ca peut être "il vient d'être embauché et fait tout mieux que moi, je craint pour mon job" et hop! ça débouche sur une rivalité. Ca peut être "il pleuvait, je me retrouve à la rue, ce prof de judo m'a aidé une fois" et hop ça fini par un harcèlement/stalking jour et nuit un lien "prof-élève qui reprendra sa suite plus tard"! Bref. Ce sont de simple idées, mais au moins vous avez un minimum quelque chose à l'esprit.
    Si vous partez sur un "tient, faisons un rp pour être copain, lol" sans rien avoir de plus en tête... là oui, en effet, vous risquez de tourner en rond et de manquer d'inspiration... et forcément, vous allez vous ennuyer et/ou donner l'impression l'un et l'autre, de ne pas faire un truc qui soit très bon...


  • Commentaires

    1
    Samedi 15 Octobre 2016 à 23:39

    Ca parait évident, mais j'aime beaucoup ta manière d'aborder ce sujet. :) 

    2
    Dimanche 16 Octobre 2016 à 10:32

    Ca ne l'est pas tant que ça pour tout le monde, je me suis dit que laisser une note à ce sujet pourrait être utile. :]

    3
    Dimanche 16 Octobre 2016 à 10:47

    Je t'assure que ça l'est ^^ ! 

    4
    Dimanche 16 Octobre 2016 à 10:55

    Eh bien, tant mieux. o/  Je ne suis pas au niveau d'un prof de français mais j'aime bien partager ma science pas toujours exacte avec les gens. 

    5
    Dimanche 16 Octobre 2016 à 11:04

    La plupart du temps, les gens comprennent mieux lorsque ce n'est pas sous la forme technique d'un cours et expliqué simplement par une personne d'un niveau plus ou moins similaire. Je suis sure que tu as dû déjà ré-expliqué un cours à un de tes proches, et il a dû te répondre que c'était beaucoup plus clair : et bien c'est la même chose là. 

    Tu n'as pas avoir le niveau d'un prof, parce que la clarté de tes explications viennent du fait que tu n'en ais pas un. (Je sais pas si tu vois ce que je veux dire XD). 

    En tout cas, ta science pas forcément exacte est toujours intéressante et claire à lire! ;) 

    6
    Dimanche 16 Octobre 2016 à 11:09

    Arf... en fait, le problème des profs c'est qu'il ne peuvent pas se permettre de s'attarder sur un seul élève et il se doit d'expliquer la même chose tout le temps. Parce qu'il doit suivre un programme, et je me rappelle qu'avec 38 élèves dans une classe... faire son boulot n'est pas si simple. Après, un prof voit les choses comme ça; ses élèves ne connaissent pas, il leur apprend à la manière que l'éducation nationale veux. C'est son job.

    Après, entre les profs soporifiques, sadique, ceux qui te prennent de haut et te compare à un inculte... C'est vrai que ça donne autre chose quand tu te retrouve avec quelqu'un qui à de l'expérience dans le domaine et prend le temps de formuler les choses différemment. Et sur un blog on lit par sois même, pas parce qu'on DOIS le faire dans une salle avec 36 autres pecnos qui en plus, eux, ne veulent pas forcément être là. Bref. Plusieurs choses entre en compte, c'est normal. ^^

    Et bien, content que ça plaise à quelques un/es d'entre vous~

    7
    Dimanche 16 Octobre 2016 à 11:21

    Je n'avais pas développé ma pensée sur les professeurs, mais je ne voulais pas dire qu'ils étaient incapable d'expliquer, hein ! ^^ Ce que je voulais surtout dire, c'est un peu comme tu viens de le faire : leur contexte d'apprentissage n'est pas le plus adéquate (je suis dans une classe nombreuse et ils n'ont évidemment pas le temps de faire du cas par cas) et ils n'ont parfois même pas la réelle présence d'esprit "d'expliquer" et "reformuler" (ça n'en concerne qu'une minorité je pense.). Mais je voulais vraiment mettre en avant qu'ils ont tendance à avoir appris ce qu'ils nous enseignent d'une "facon" et elle n'est pas forcément communicative. Parfois, c'est par manque de bagage personnel pour comprendre leur langage technique. D'autres fois, c'est simplement qu'on est incapable de former la vision qu'ils veulent démontrer de la chose, alors qu'expliquer différemment, ça pourrait paraitre évident.

    En faites, ce que j'apprécie dans le contexte hors-professeur, c'est vraiment la dimension de simplicité, qu'on ne retrouve pas toujours dans un cours, pour un même sujet. 

    Puis comme tu dis, je suis là parce que je le veux donc ça joue aussi un rôle. En plus, il n'y a actuellement pas de perturbations autour de moi suite à (comme tu dis) de mignon petits camarades qui ont pour passion de se plaindre d'être assis sur une chaise pour apprendre telle ou telle connaissances à longueur de journée (GRANDE pensée pour mes cours de SES.).

    Du coup, comme tu dis, il y'a plusieurs facteurs qui empêche de toujours bien comprendre les professeurs, mais je ne veux pas remettre en cause leur savoir, car ce n'est pas toujours évident pour eux de le transmettre aussi. 

    8
    Dimanche 16 Octobre 2016 à 11:29

    Oh, j'ai bien compris. :] (non, plus une majorité, malheureusement. mais comme dit, il n'ont pas trop le choix, je les comprends assez.)

    Ca dépend des cours et de la manière dont on en prend note aussi. o/ Depuis le collège on nous bassine "attention, faut apprendre à écrire vite, là bas ils répètent pas, faut prendre des notes", mais au final c'est faux. C'est la même une fois au lycée. Ils veulent que ce soit fait de telle manière et ne laisse pas tant la liberté de prendre des notes comme on le ferait à la fac.

    xD C'est horrible quand on est deux à vouloir comprendre, et que 36 gueulent derrière ou cherchent des noises à intel à cause d'une querelle de gamins...

    Yep. Mais oui, honnêtement, apprendre, on fait ça mieux par sois même qu'à l'école. Il vaut mieux avoir des bouquin à sois (et pas qui datent de 1998 parce que le directeur est trop radin pour prendre du neuf) et s'aider un peu d'internet pour apprendre des trucs et surtout, pour les comprendre. Parce que l'école, depuis trop longtemps, c'est ça; apprend par coeur, ça te servira. Point. pas d'explication du pourquoi du comment. Apprend bêtement. Et ça... c'est ce qui à fait que je suis une latte dans toute les matières. (et bon sang, qu'est ce que le système de notification est merdique, en France.)

    9
    Dimanche 16 Octobre 2016 à 11:47

    C'est pas faux, je me souviens encore de ma 3ème, avec mon professeur d'histoire qui passait plus de temps à dire "prenez des notes pour x raisons" qu'à faire son cours :')... Mais je suis actuellement au lycée, et en dehors de quelques matières, il y a toujours un certain crédo à suivre, qui rend la prise de notes pas si libre que ça. Ca me gêne parfois d'ailleurs, parce que je suis pas toujours synchronisé avec leur manière d'appréhender la chose XD. Après, je ne suis jamais allée à la fac, donc je ne sais pas vraiment comment ça se présente. 

    Mais tellement x)... Ca me donne parfois l'envie de pousser des cris, juste pour avoir quelques secondes de silence au moins. C'est à se demander parfois de quelle manière les gens réfléchissent, ce n'est pas vraiment en perturbant les cours qu'on obtient quelque chose pour le futur. Mais bon, j'imagine qu'ils ont leurs "raisons"... Ou pas.

    Ah oui je comprends. Mais encore, j'arrive à me conditionner à cette manière de faire, "l'apprentissage par coeur et point.", mais ca reste très frustrant quand on est sur l'étude d'un x sujet, et que par exemple, on cherche à en comprendre certains enjeux qui ne sont "pas dans le programme" et qu'on nous dit plus ou moins que c'est inutile et de se concentrer plutôt sur ce que l'on fait essentiellement. Ou encore de chercher autre part (ce que je finis par faire du coup.). Alors qu'au final, ça avait beaucoup d’intérêts... Bon, j'ai quand même conscience qu'il faut savoir abandonner certains concepts pour avoir le temps d'en inculquer d'autres.

    J'avoue que j'aime beaucoup qu'on m'explique oralement plutôt qu'avoir à lire des thèses, articles, etc. (Merci à ma mémoire majoritairement auditive, hein...). Du coup, j'essaie d'emmagasiner le plus de choses possibles des cours (parce qu'au final, même si c'est pas toujours bien expliqué, ils partagent des connaissances) et si ça me parait incompréhensible, c'est à ce moment-là que je me concentre sur des recherches personnelles. (Tellement ! xD) 

    Mais après, de nos jours, y'a pas beaucoup de choses qui aident au partage de connaissances, je veux dire, 'suffit juste de regarder le nombre de personnes attentives sur une classe de 30 à 40, et on comprend vite pourquoi ça n'avance pas...

    10
    Dimanche 16 Octobre 2016 à 12:43

    Je n'ai malheureusement pas eut l'occasion d'aller jusqu'à la fac, mais je sais comment ça se passe là bas. :)

    Sois on tombe sur un prof un minimum sympa et pas assez autoritaire et ce sera le bordel, soit on tombe sur pépé du tombeau, qui gueule au moindre regard et sourire, et c'est ambiance d'enterrement tout le cour. :/
    Ceux qui foutent le bordel sont des connards, point. t'es là pour apprendre ou tu te barre, point. leur seul raison, c'est de s'amuser et se plaindre d'avoir des notes pas toujours terribles. (bé oui, coco, fallait pas jouer à qui balancera le tube de colle le plus loin possible sans se faire choper.)

    Le par coeur n'aide en rien. Ce n'est pas ça qui fera que tu comprendra et que tu sauras pourquoi tu fais ça. En électrotech par exemple, si tu ne sais pas appliquer certain trucs, ta science du par coeur ne va pas t'aider. C'est aussi le problème, on nous donne une seule théorie sur 10, et sans la pratique derrière. Résultat on fait tout bêtement et quand on dois agir, et bien... forcé de repartir de zéro pour apprendre correctement.

    Ma mémoire de pauvre poisson rouge ne m'a jamais permis d'enregistrer plus que des paroles et quelques mots encrés. J'ai toujours dû me démerder pour comprendre par moi même après juste avoir joué les magnéto durant un cour. x) (enregistrer vaguement, le principal, puis ensuite revoir chez sois ce qui à été écris). bref. Si tu arrive au moins à comprendre à l'oral c'est bien. o/

    Comme dis, la faute à l'éducation nationale et ses connards qui n'en ont rien à foutre. ^^' Messieurs dames ont un job donc le reste on s'en fout. CA c'est leur politique. Bonjours l'avancé et l'intelligence moyenne des gens dans ce pays. :/ Puis l'éducation des gosses tout court, aussi. On vie dans une génération de merde. pas de respect, pas de reconnaissance, des fainéant en masse...

    pas très glorieux tout ça.

    11
    Dimanche 16 Octobre 2016 à 13:43

    C'est exactement ça, c'est dur de trouver le juste milieu, mais au moins, il existe un minimum. Sinon, l'école serait vraiment un calvaire quotidien x).

    Peut-être que je suis trop gentille, mais parfois, je me dis que ceux qui font le bordel ont des raisons personnelles qui les mène à cet optique, comme par exemple, je sais pas... Mettons une famille en situation financière vraiment trop basse malgré toutes les allocations, et qui a avoué cash à son gosse qu'il pourrait pas financer d'études du tout, et bien l'enfant en question peut parfois montrer sa frustration en se disant que dans tout les cas "ca sert à rien" donc foutre le bordel. Et l'une des principales raisons pour lesquelles des gens pas du tout motivés restent jusqu'au bac par exemple, c'est tout simplement pour un semblant de prestige. Si tu savais le nombre de personnes que je connais qui affirment avec fierté "Mon fils/Ma fille a eu le bac S mention assez bien!" et que quand tu leur demandes ce qu'il fait maintenant, elles restent tellement évasives que tu comprends qu'il doit se débrouiller tout seul, voire qu'il ne fait plus rien parce qu'il a pas réussi à trouver un job à temps partiels pour financer (parce que les bourses sont loin d'être suffisantes la plupart du temps)... Enfin, je m'éloigne, mais ce que je veux dire, c'est que certains ont des raisons, certes immatures, mais véridiques, de pas apprendre. Ce qui est très problématique, c'est qu'ils dérangent les autres alors qu'ils n'ont absolument pas à le faire. Puis, ne pas être intéressé par l'apprentissage est déjà un assez gros défaut en matière d'étude... Et sincèrement, dans ce genre de moments, je me dis qu'il faudrait vraiment revoir les méthodes, parce que ceux qui n'ont pas leur place devrait tout simplement  la chercher ailleurs. 

    Je suis d'accord, le par coeur doit probablement être inutile à la pratique (quoique ça peut faire une base théorique qui aide à la pratique...) Enfin, moi, j'avoue que je n'en sais malheureusement pas grand chose. Le problème dans la filière générale, c'est qu'on apprend, apprend et apprend, mais en dehors du stage d'une semaine en 3ème, l'expérience professionnel c'est juste le néant x)... Donc c'est compliqué de voir les conséquences du par coeur dans une situation qui reste purement théorique, et où du coup, ça marche très bien. Au final, on n'avance à rien, hein? x)

    C'est dommage que tu partes avec un désavantage mémoriel :/ ... Mais au moins, tu as le crédit de travailler par toi-même, ce qui n'est pas une attitude répandue de nos jours. 

    Et oui... A vrai dire, quand on voit le crédit qu'on offre à tout ce qui est éducation, je sais pas s'il faut être surpris de cette tournure. A force de vouloir voir seulement la dimension économique, ils perdent une visée sociale importante. Déjà, les cerveaux les plus performants partent très souvent à l'étranger parce que la France ne leur propose rien de pertinent (Je connais un avocat qui est parti en Angleterre après avoir fait ses études en France parce qu'on lui faisait cotiser plus de la moitié de son salaire, ce qu'on ne fait pas là bas. C'est triste, mais c'est une situation qui existe réellement et dont je n'ai pas non plus la solution parce que ces cotisations existe pour la Sécurité Sociale qui remboursent les financements trop importants en santé et tout, ce qui est aussi une très bonne aide sociale... Enfin, je n'ai pas vraiment le niveau de me plaindre ouvertement de certains procédés de notre société). Je me suis encore éloignée, mais au final, tu as raison. L'époque actuelle est trop "idéale", y'a eu une énorme perte des valeurs et il y a une montée de la passivité très gênante : les gens croient que tout leur arrivera en tombant du ciel (je pense davantage à ceux qui ne comprennent pas le terme "travailler" comme certains camarades de classe). Ils bougent plus, ils font rien. Y'a une illusion constante d'optimisme, et si on mêle à ça l'irrespect et l'immoralité de certains comportements : définition de la société qu'on a maintenant. Clairement, on est parti pour régresser si ça continue comme ça. 

    En plus, petite parenthèse, l'Etat supprime tout les budgets culturels pour financer le "professionnel". Mais franchement, je pense que c'est une grande erreur. Ils oublient des valeurs, et moi-même faisant du théâtre, je pense que ça m'a beaucoup aidé d'un point de vue moral. M'enfin, on est dans un monde où il faut qu'une tragédie se passe pour qu'on réagisse... Alors ils comprendront quand on arrivera à une impasse.

    Mais bon, tout système a ses faiblesses, je n'aurais pas aimé vivre la vie de mes ancêtres sincèrement.

    12
    Dimanche 16 Octobre 2016 à 14:42

    L'école c'est pas mal, mais c'est aussi très mauvais. Disons que ce que l'on peut réellement en tirer, c'est en primaire (avant collège) et fin lycée, puis la fac. Le reste n'a rien d'extra et ne sera pas vraiment retenu. (de plus tout ce qui est apprit ne sera pas forcément utile par la suite. ça fait juste de la culture générale, mais ça n'est pas le plus nécessaire. .__.)

    Ah non. Ca c'est une excuse. Je suis moi même assez pauvre, et je suis très bien placé pour dire que même avec les aides, les voyages scolaires, je les ais jamais fait. (hormis une fois à paris puisque c'est l'école qui finançait). les connards qui se permettent de foutre le bordel, sont de gros égoïstes qui ne pensent qu'à leur gueule. Ceux qui ont une bonne raison, ça se voit; ils sont soit violent, soit super calme et discrets. Ce qui se trouvent entre les deux sont les pouffes qui s'amusent à juger chaque personne de la classe avant de parler de fringues et de mecs. Et les bonhommes? ben ça jette des papiers à son potes, ça insulte le prof... Ah, les mâcheurs de chewin gum appelées "vaches". C'est immonde, entre ce bruit de mâchoullis pendant un examen. Je veux bien croire que dans le lot il y en ait un ou deux qui aient une raison de mal agir, mais ce n'est pas valable pour tout le monde. Tout n'est pas excusable.

    Bof. Au final ça ne pas tant rapporté. x)

    On peut résumer ça simplement. "une bande de connards dirigent tout ça, et ne se rendent pas compte de ce qu'ils font parce que seules leur valeur/leur avis, et l'argent, comptent. C'est leur gueule, vaguement celle du bas peuple, et point. C'est dommage, mais faut vivre avec. Génial. .__.

    Honnêtement, je n'aurais pas trop apprécié l'école à l'époque de mon grand père. mais à l'époque de ma mère, si. Ca aurait été bien mieux.

    13
    Dimanche 16 Octobre 2016 à 15:02

    C'est pas faux. En faites, je dirais que le collège a quand même servi, mais ce qu'on nous baratine n'est pas ce qu'on retient au final... Mais j'avoue que mon collège, en matière de cours, m'a pas vraiment marqué. C'est dommage, ça donne l'impression d'avoir "perdu du temps" dans un sens.

    Je n'ai pas grand chose à redire et je me doute que beaucoup ne sont pas excusables au final... Tout ce que je veux, c'est ne pas juger hâtivement quelqu'un ^^. 

    Pourtant, tu m'as vraiment l'air de quelqu'un de cultivé :) ! 

    On vit de tristes jours, hein ? x)... Ce serait bien de pouvoir changer les choses.

    Quand j'entends mes parents, ça n'avait pas l'air d'être trop la joie non plus, donc je suis assez dubitative là-dessus...

    14
    Dimanche 16 Octobre 2016 à 15:15

    Je ne dis pas qu'on en tire rien, hein. Seulement que la plupart des trucs qu'on apprend durant cette période, on l'oubliera. (à part quelques rares exceptions bien sûr)

    Je ne suis pas du genre à juger hâtivement. j'ai du supporter bien assez de gens comme ça pour les haïr. '_'

    Ce n'est pas ce que dis ma moyenne de collège de 11. 8D Ni mon 6 en histoire géographie.

    De toute façon l'être humain trouvera toujours à redire sur quelque chose. On se plaint beaucoup, et pas toujours avec raison. x)

    15
    Dimanche 16 Octobre 2016 à 15:22

    Oui, oui j'avais compris. Mais ce n'est pas pour autant que j'ai pas l'impression d'avoir vraiment appris quoi que ce soit des fois XD... Surtout en espagnol, je passe ma vie à y faire la même chose, j'avance pas. '-'

    Oh je ne dis pas ça, j'ai déjà détesté les gens comme ça aussi. Juste, je garde toujours une petite pensée critique sur moi-même, au cas où x)...

    xD Il y a une différence entre être intelligent et être intellectuel ;) (je sais, c'est beau ce que je dis...)

    C'est tellement vrai, on est vraiment d'une nature chiante au final XDDDD!

    16
    Dimanche 16 Octobre 2016 à 15:55

    Les programmes sont toujours les mêmes, là est bien le problème. :/

    C'est la même chose, tu sais? .__. Cultivé et intellectuel, ça c'est différent. Je ne suis pas totalement con, mais pas particulièrement intelligent non plus. ^^'

    Vui, être un abruti, c'est un art~

    17
    Dimanche 16 Octobre 2016 à 16:03

    J'ai toujours vu ces deux notions différemment, parce qu'il y a des gens très doués en classe qui sont pas capables de réagir intelligemment en dehors, et vis versa. ^^

    N'avoir conscience de rien, ca doit être un bonheur XD

    18
    Dimanche 16 Octobre 2016 à 16:08

    Tu me rappelle un post que j'ai fais à ce propos. o/

    On dit bien "heureux les simples d'esprits".

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter