• L'art, dans toute sa splendeur (et les Génies qui décryptent la dénonciation géo-politique des souris allemande dans le dessin de ton neveux de 4 ans)

    L'art, dans toute sa splendeur (et les pigeons qui trouvent des explications avec des termes alambiqués alors que... nop?)
    (fanart trouvé chez Ennun, sur Twitter)

     

    Ah, l'art. C'est beau. On exprime des choses sur un support, on fait passer des messages, on transmet des émotions et/ou une histoire...

    Puis vient Jean-Michel Patraud Delatune qui veut interpréter l'oeuvre d'un artiste qui a juste renversé son assiette de ketchup-kellogs sur sa toile. Critique d'art. C'est quand même un métier particulier dont la seule existence prouve que les pigeons les plus brillants peuvent avoir besoin de quelqu'un d'aussi lumineux qu'eux pour leur dire comment penser pour reluire en société.

    Pourquoi est ce que j'aborde ce sujet, surtout suite à mon poste "être subversif"?

    Simplement parce que je trouve révoltant que des gens cherchent à nous imposer la façon dont on doit voir/comprendre une oeuvre (surtout si elle est floue ou sujette à diverses interprétations justement) sans nous laisser l'occasion d'avoir un avis différent du leur (ou juste ne serait-ce que par envie de voir les choses autrement).

    Quoique, je trouve tout aussi ridicules ces espèces de Jean-Louis von Dushatosavan qui vous expliquent que "l'auteur torturé cherchait à mettre en évidence la décadence de la société dans un milieu rétroactif anti-communiste" et qui en fin de comptes se paument dans des termes dont ils ne connaissent même pas réellement la définition.

     

    Que ce soit un dessin, un texte, une musique, une compos (montage pour une photo, par ex)... même sans avoir jamais pratiqué un art de votre vie (ce qui serait surprenant) vous avez le droit d'avoir vôtre opinion!

    Et si vous êtes un de ces Jean-Michel ou Jean-Louis susmentionnés, je vous invite à sortir vos doigts de vôtre nez afin d'ouvrir la porte du congélateur qui vous a autant rigidifié. Ce n'est pas en utilisant un vocabulaire ultra complexe et politique que vous allez passer pour des intellos en Art.

    Par contre pour passer pour des êtres incompris, ça se tente. (mais être incompris c'est pas ouf, vous finirez vite à la table des cassos pendant que les grands parlent de trucs sérieux. genre "comment débloquer la voile crêpe-fromage sur mario kart". :p)

     

    *la voile "crêpe-fromage" n'existe pas, ne me la demandez pas, merci.


  • Commentaires

    1
    Dimanche 18 Juillet à 20:48

    Un véritable artiste offre son oeuvre au public, charge à lui de l'interpréter en fonction de son vécu, de son état psychique du moment.  C'est le principe de l'art, offrir recevoir. Un message peut être offert, il n'est pas obligé qu'il soit reçu comme c'était prévu.  L'être humain est complexe. Chacun réagit différemment et chacun à sa propre sensibilité.  On n'aime pas tous la même chose. 

    Je n'aime pas l'impressionnisme, pas le cubisme non plus  mais j'aime profondément le cri de Munch.  Cette oeuvre me touche, me bouleverse, trouve un écho en moi. Bref heureusement qu'on n'est pas tous pareil.  Par contre, je ne dirais jamais c'est moche, mais j'aime pas Bon sauf les tableaux faits avec des miasmes, excréments et autres vomissures. 

    2
    Dimanche 18 Juillet à 21:05

    Alors les Jean-Louis von Dushatosavan analyse aussi des choses que nous ne voyons pas, pour une raison idiote mais vrai. Nous ne somme pas roder dans le domaine.

    Si tu ne t'intéresse pas à l'artiste, son vécu et surtout ce que LUI il a voulu transmettre ou s'essayé à faire, tu ne comprendras pas. Tu pourras ressentir, mais pas comprendre. J'en veux Picasso qui a lancer ou plutôt fait se démarquer un art avec ces formes. Pour nous autre profanes c'est du foutage de gueule. Pour une personne qui sait en décoder les traits, le jeu d'ombre, ect.. C'est sensé. L'ouverture d'esprit nous sauveras.

    Maintenant jouer à Nier Automata car c'est du putain d'art et si quelqu'un à quelque chose à en redire je serais disposé à détaché ces parois rectal avec le premier bout de ferraille sur lequel je poserais la main.

    Amour sur vous.

    3
    Dimanche 18 Juillet à 21:09

    Un artiste peut parfaitement expliquer son oeuvre et dire "c'est comme ça que je l'ai fait, avec telles intentions". Le public peut vouloir y voir autre chose, mais dans ce cas il ne faudra pas prétendre qu'il s'agit d'une "interprétation". Les faits, la réalité, est donnée, posée. :)

    Sinon en général c'est tout comme tu dis: un artiste peut juste vouloir faire un truc pour lui même, par envie, en cadeau, ou autre raison... et le (ou les) destinataire (ou juste le public) pourront avoir le loisir de le comprendre et l'interpréter librement. :) (vive les échanges ouverts)

    Perso je n'aime pas l'abstrait en général. x) Le cubisme c'est... pas ouf mais au moins ça peut prétendre être géométrique et ressembler à quelque chose d'un minimum concret.

    (merci d'avoir partagé ton avis à ce propos d'ailleurs!)

    4
    Dimanche 18 Juillet à 21:14

    Shyro, je suis d'accord, et LA on parle de spécialisme. :) C'est pas la même! Je pense par exemple à Yayoi Kusama, que j'ai appris à "connaître" grâce à Mrs Swaloo sur eklablog. Elle y a dédié un article entier et j'ai trouvé ça chouette. o/

    J'ai conscience qu'il faut parfois juste faire des recherches pour comprendre, mais faut pas non plus abuser, il y en a aussi pas mal qui profitent juste de leur notoriété pour pas se fouler. x)

    5
    Mardi 27 Juillet à 05:19

    Perso... j'ai toujours pas compris l'intérêt d'un Koundelich ou du monochrome de Whiteman...

    ^^ !! Coucou poto ! Et une référence des années 90, rapport à ton article lu précédemment ! Deux coup en un ^^ !

    Bises Mad ( Je continuerai à t'appeler ainsi pour des siècles et des siècles ^^ ) ! A très vite !

    6
    Mardi 27 Juillet à 11:10

    Je ne connaissais rien de ces trucs, et en fouillant j'ai vu que tu parlais du film des Inconnus (que je n'ai jamais vu) et d'une de leurs inventions pour le dit film. :o

    Google à dit: "Le monochrome de Whiteman, qui apparaît dans les film «Les trois frères», est une pure invention des Inconnus. Il est supposé être une caricature des toiles minimalistes en art contemporain, très prisées par les bobos snobs et vaniteux (et aussi par les spéculateurs)."

    Du coup... à voir? x)

    Wow, tu comptes vraiment vivre des siècles? :p (perso je suis déjà fatigué après mon quart de siècle. 8)

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter