• Le pardon, le joker des bourdes (ça peut faire du mal vous savez?)

    Ca fait un bon moment que ça me trotte dans la tête maintenant. Evidemment que le saint pardon est nécessaire dans une communauté qui se veux bienveillante et saine. C'est naturel. On l'aime, le pardon, hein? Sauf que pour être honnête:

     Je me demande si ce n'est pas devenu un truc hyper fade? ou pire. Une formule de politesse pratique pour les hypocrites. 

    Je m'explique;

    A force de pardonner les gens, ceux là ont pris -souvent- la sale manie de croire que c'est parce qu'ils présentent leur excuses de façon toute mimi avec de joliii smiley pour mieux faire couler la pilule, qu'ils seront forcément pardonnés. Avant même de faire la bêtise ils savent qu'ils peuvent la faire parce qu'après tout... c'est pas grave, ils ont une bonne raison de le faire, et vous êtes sympa. Vous les pardonnerez naturellement.

    Sauf Que.

    Ca peut blesser des gens dans cette histoire. Et ce qui a l'air de rien pour vous, ça peut sincèrement causer du tort à d'autres.

    Les gens utilisent tellement le "je m'excuse" à tout bout de champ en étant sûr d'êtres naturellement pardonnés que ces termes là ont perdu de leur sens. Les gens savent qu'ils seront forcément pardonnés, alors ils recommencent leurs conneries. C'est pas grave après tout, ils sont gentil n'est ce pas?

    Non.

    Alors je vous en prie, s'il vous plait. Si vous devez vous excuser pour un truc, peu importe quoi. Ne cherchez pas juste à faire une jolie tournure de phrase. Demandez pardon avec sincérité. Et ne REFAITES PAS la même connerie derrière. Sachez POURQUOI vous demandez pardon. Parce que juste sortir un "désolé" sans même avoir conscience du pourquoi vous vous excusez... ça n'a pas de sens.

     

     

    Certain/es diront que j'abuse. Mais sans culpabilité vous n'avez pas le droit de demander pardon. Enfin, c'est ce que je pense...


  • Commentaires

    1
    Jeudi 16 Janvier à 14:43

    Malheureusement, parfois, on pardonne à des gens qui ne le mérite pas...

    Et j'ai malheureusement fait cette erreur trop de fois...

    2
    Jeudi 16 Janvier à 14:55

    Yep, la même de mon côté (et pour beaucoup d'autres gens). Tout comme pour présenter ses excuses, parfois il faut aussi apprendre à voir pourquoi on pardonne. :o (la faute nous reviens si on est des pigeons. :')

    3
    Jeudi 16 Janvier à 23:38

    Je suis d'accord et je suis pas d'accord. Perso je pense que si on pardonne ça doit d'abord être pour sois-même, en réalité, parce que soyons honnête rester en colère et aigri n'est pas particulièrement agréable. Donc dans le fond, je ne suis pas sûre qu'on puisse "trop" pardonner. Par contre c'est vrai que même vu sous cet angle, la chose la plus importante quand on demande pardon c'est de reconnaître son erreur, c'est un peu le but, ce qui donne envie d'accepter les excuses. Du coup s'excuser sans prendre conscience de ses actes est plutôt totalement inutile... et malheureusement c'est ce que beaucoup de gens font ^^'

    4
    Vendredi 17 Janvier à 10:03

    Tu peux ne pas pardonner un acte sans pour autant être vraiment en colère, non? 

    Et oui, dire "pardon" c'est trop facile pour pas mal de personnes, qui s'amusent justement a jouer là dessus maintenant. ^^' Du coup tu penses toujours qu'il faut pardonner constamment? Même les pires raclures? ("si tu te fais tabasser tend l'autre joue" je t'avoue que c'est plus trop mon délire. :')

    5
    Dimanche 19 Janvier à 00:08

    Je suppose que tu peux mais enfin ça dépend aussi de la personne derrière l'acte. Si c'est un inconnu, oui tu peux sûrement continuer ta vie tranquillement sans pour autant lui pardonner mais dés que c'est quelqu'un de plus proche c'est déjà plus compliqué.

    Mais comme je te dis pour moi pardonner c'est d'abord pour être bien avec sois-même, ça veut pas forcément dire absoudre tout le monde de tous leurs péchés et rester ami avec des raclures, tu peux pardonner aux gens et quand même arrêter de les fréquenter...

    Personnellement j'ai un problème du genre avec certains membres de ma famille qui ont merdé dans le passé mais qui n'ont même pas assez de clairvoyance pour s'en rendre compte et s'excuser. Je veux vraiment les pardonner, pas du tout pour eux mais parce que j'ai franchement autre chose à faire que de passer ma vie à leur en vouloir, sauf qu'ils reconnaissent pas leurs torts donc c'est impossible... et clairement c'est moi que ça mets mal, eux vivent leur vie comme si de rien n'était.

    C'est pour ça, en soit des excuses sincères ça devrait surtout être des excuses qu'on présente pour l'autre, lui montrer qu'on a compris nos fautes et lui donner l'occasion de poursuivre sa vie libéré du poids de nos conneries, selon moi en tous cas.

    6
    Lundi 20 Janvier à 14:31

    En effet. Selon l'entourage, la situation, la relation que tu as avec les concernés, ça peut changer pas mal de choses. Mais proche ou pas proche, est ce que tout est absolument pardonnable quand même? (je pense à des trucs "graves" par exemple.)

    Ca me rappelle un peu ma propre situation, avec certains membres de ma famille qui m'en ont fait bavé et ne s'excuseront jamais pour ça. (non même pas uniquement par méchanceté mais ils ne se rendent pas compte en fait). Mais pour ma part je les ais pardonnés, mais... pardonné comme tu pardonnes un gamin qui te traite de "pédale" parce qu'il se rend pas compte de sa connerie. :') Parfois... les méchancetés sont dues à de l'ignorance. Ou de la peur. Je ne pense pas que ça excuses les actes mais parfois il faut passer au dessus de ça, j'imagine, pour ne pas être ennuyé plus tard?

    Bah oui!! A l'origine c'était ça le principe! Mais la plupart des gens l'ont oublié et voient ça comme un truc dont on se sert à tout bout de champ juste pour se délester d'une certaine (peut être) culpabilité. "c'est bon je me suis excusé il va pas chipoter uesh, sinon c'est pas de ma faute si il pardonne pas" <- c'est l'état d'esprit de trop de monde j'ai remarqué. Pour des petites comme pour de grandes fautes. :/

    Je comprend mieux ce qui faisais que tu n'étais pas tout à fais d'accord avec ce que je disais plus haut, d'ailleurs!

    7
    Mercredi 22 Janvier à 00:28

    C'est sûr qu'il y a des choses qu'on classe comme impardonnable et honnêtement je me sentirais un peu hypocrite de dire ce qui serait à faire ou pas dans ces cas là, étant donné que ça ne m'est pas arrivé... mais je crois quand même que réussir à pardonner d'une certaine façon, c'est se libérer de l'emprise de l'acte ou de la personne sur nos vie. (après on est d'accord que c'est pas le rôle de la justice).

    J'aimerais bien en être capable là, vraiment, le soucis  qu'ils sont tellement convaincus d'avoir toujours bien agi que ça me rends dingue. Puis aussi, je suis plus en colère pour la moi petite qu'autre chose. Je peux pas les regarder sans penser à elle et à tout ce qu,elle a dû encaisser à cause d'eux, les adultes sensés la "protéger" et qui pensent en plus faire quelque chose de bien. Enfin bref, je pars en psychanalyse désolée ^^' C'est vrai que parfois c'est juste de l'ignorance, mais enfin dans ces cas là savoir reconnaître ses torts est quand même plutôt essentiel, si on veut pas être un connard.

    C'est vrai que beaucoup marchent à l'hypocrisie et balancent des "pardons" juste pour se sentir bien... enfin c'est peut-être surtout ça qui me pose question, parce que parfois même si les excuses devraient être sincères, ça fait du bien de toutes façons, de les entendre ? Je dois dire que c'est aussi un sujet qui me trotte souvent dans la tête...

    8
    Mercredi 22 Janvier à 09:14

    Sur ce point là je te suis parfaitement, oui! :o

    Je comprend très bien oui, il y a des choses que je regretterais toujours plus ou moins aussi vis a vis de ça. Mais justement, je n'ai pas envie d'avoir de regrets pour ces gens qui m'auraient fait du mal (et qui m'auraient volontairement ou non "bloqué" dans ma petite vie). Pas de soucis! Comme dis je comprend clairement ta frustration à ce propos. :/ Le soucis de l'ignorance c'est justement que dans le cas de certains... bah, tu auras beau avoir les meilleurs arguments du monde, si ils sont trop cons pour piger... ils baigneront toujours dans le dénis. "Si je cherche pas a comprendre j'ai toujours raison", tu vois l'idée? J'ai pas mal rencontré de gens comme ça, j'ai (personnellement) appris à les ignorer pour la plupart (avec l'aide d'amis). Au bout d'un moment si le dialogue est pas possible... bah, autant allez voir ailleurs. 

    Après aussi il faut dire que je ne vois pas les liens familiaux de la même façon que toi! Je serai tenté de te dire que la famille c'est pas un truc qui s'arrête aux gens qui t'on élevée (pas forcément bien en plus) et qui t'on pondu un frère ou une soeur. Tu peux autant considérer un ami d'enfance très proche (et de confiance) comme un membre de ta famille, je pense? En tout cas quand je vois certaines familles décomposées, recomposées, à l'état de puzzle et autres... je me dis que l'important c'est pas celle qui t'a pondu et qui selon la loi aurait été plus ou moins obligée de te fringuer et te donner a bouffer. x) A mon sens l'important c'est l'entourage. Les gens qui sont vraiment là pour toi. Avec qui tu partages plus qu'un paquet de crakers à table pendant que ton voisin de table te fusillerait du regard pour x raisons. Fut un temps j'étais exaspéré lorsque je voyais que j'étais super proche d'une amie, et qu'à côté ma frangine pouvait pas me sentir et me traitait comme une grosse merde. C'était censé être ma frangine. La famille justement. Et puis... je me suis dis "pourquoi"? Parce qu'elle l'a pondu après moi? Mais osef. Pourquoi je m'en soucierais alors que j'ai quelqu'un d'autre à côté qui ELLE me respectait et avec qui je partageais tellement de trucs géniaux!

    (ps: la frangine en question semble avoir changée, ça va, hein. mais à l'époque c'était vraiment affreux. x)

    Bref! A mon sens vaut mieux se former son propre entourage que de forcément se baser sur celui qu'on t'impose et que tu n'as pas forcément voulu! C'est mieux de ce concentrer et accorder du crédit aux gens que tu aimes et qui t'apportent du positif plutôt que te centrer sur des nazes qui t'apporte du négatif.

     

    Autant ça peut faire du bien de les entendre, autant parfois comme dis dans mon post, ça peut finir par blesser. Quand la personne en face en a visiblement rien a foutre de ta gueule et cherche juste a faire bonne figure devant les autres (tu sais, comme ça si tu pardonnes pas tu passes pour le gros connard intolérant).... *tousse tousse* C'est une autre affaire déjà.

    9
    Jeudi 23 Janvier à 03:36

     Alors, déjà, je souhaiterais remercier ekla d'avoir bugué et ainsi supprimer tout mon pavé, très sympa, c'est apprécié. -__-

     Du coup, je disais, je pense qu'au final le pire c'est vraiment l'ignorance. Tout ce que je demande pour arrêter d'avoir envie de casser des trucs aux dîners de famille, c'est que ces gens reconnaissent leurs conneries, juste ça. Et je suis sûre que même si tu as réussi à faire sans excuses (et bravo pour ça, j'espère y arriver un jour ^^'), ce serait quand même cool d'en entendre de la part des concernés. Mais comme tu le dis, c'est bien plus facile de se baigner dans le déni plutôt que de se remettre en question... au risque de découvrir des choses pas terrible sur sois-même...

     C'est vrai que ma vision de la famille est un peu bizarre. Mes parents sont séparés et comme ils sont tous les deux très proches de leurs familles respectives, j'en ai toujours eu un jeu de deux. D'un côté celle de ma mère, la famille "cool", et de l'autre celle de mon père, la famille "compliquée". Le pire c'est qu'ils sont gentils, mais ils ont une histoire tellement lourde qu'ils sont bourrés de névroses, de co-dépendances bizarres et autres joyeusetés. Mais surtout, ils ont un talent particulier pour nier un problème avec tellement de force et de volonté qu'Ils te feraient douter de ta propre mémoire et/ou de ta sanité d'esprit. Du coup pendant toute mon enfance j'étais persuadée d'avoir une famille géniale, jusqu'à ce que je finisse chez la psy. Enfin tout ça pour dire que ça m'a donné des genres de valeurs familiales fortes, parfois positives, mais dont je suis en train d'essayer de me débarrasser, pour beaucoup, parce que ça me fait clairement plus de mal que de bien.

     Puis je commence seulement à me rendre compte de ce que tu racontes, au final c'est surtout l'entourage qui compte, les "liens du sang" ça veut pas dire grand chose, une famille peut bien s'entendre (et alors c'est génial) ou non, et dans le fond ça a rien à voir avec l'arbre généalogique. Je te donne totalement raison sur ce point, surtout si la dite "famille" te pourri la vie alors que ceux qui sont ""juste"" tes amis te la rende meilleure. Le seul soucis c'est que ça reste parfois compliqué de se détacher des personnes qui ont eu avoir dans ta "pondaison" comme tu dis si bien x)

     Ah oui, j'y avais pas pensé sous cet angle, mais c'est vrai que dit comme ça je vois le genre de pardon problématique dont tu parles. Celui qui est balancé, plus comme une insulte que comme des excuses, en fait, et fait tout aussi mal. C'est un vrai problème, pour ça je suis vraiment d'accord avec toi alors, mais je pense qu'au lieu de ne pas pardonner le glandu, faudrait un système de renvoi de "pardon" empoisonné à l'envoyeur. C'est dommage qu'on aie pas de mot pour juste désexcuser les gens. Pas seulement pas les accepter mais les annuler °^°

     

    10
    Jeudi 23 Janvier à 12:27

    Aerf, je connais ça. Je te prête un peu de compassion? :'D (le must c'est le bug des doubles commentaires qui effacent les précédents, qui n'a toujours pas été résolu...)

    Franchement? Je n'attends pas d'excuses. Et si j'en avais, je douterai de leur sincérité donc ça ne me ferait probablement ni chaud ni froid. Mais tout le monde ne prend pas ce genre de trucs de la même façon que moi. J'espère que de ton côté ça ira, et que ça s'arrangera avec le temps, vraiment. :/

    Ow, je vois le bazar oui. :o (sauf que chez nous c'est plus "désordonné" je dirais, il n'y a pas "deux camps" distincts). 

    Oui, c'est le point un peu embêtant avec la "the famille", que tu le veuilles ou non tu en dépendras toujours un minimum et tu as de jolis liens invisibles qui vont te le rappeler plus ou moins souvent. Mais le tout est d'accorder de l'importance a ce qui compte plus que ce qui te pourrie la vie. (j'ai mis très longtemps avant de piger ça, et c'est ce qui m'a moralement détruit le moral à une époque. mais en prenant plus de recul j'ai appris à positiver même en étant dans la mouise. On va dire qu'à avoir vécu pas simplement, au moins maintenant je peux mieux supporter les conneries de certains)

    xD J'aime la formulation! C'est vrai que ça serait franchement cool comme concept!

    11
    Vendredi 24 Janvier à 22:14

    Avec plaisir, merci :')

    Hm, je crois que je comprends, dépassé un certain stade je suppose que c'est surtout l'indifférence qui prend le dessus. Merci ! J'espère aussi, en tous cas j'y travaille ^^

    Des liens invisibles oui, qui risquent pas de se défaire ^^' Puis même c'est un peu la nature humaine, de toujours se concentrer sur le négatif, enfin quand on s'en rend compte au moins on peut replacer ses priorités et utiliser ce savoir dans les autres aspects de la vie. C'est vrai que le bon côté c'est que ça donne le blindage nécessaire pour toutes les autres débilités à venir x)

    Ouais, ils devraient prendre mes recommandations pour les nouveaux mots à mettre au dictionnaire je trouve u_u

    12
    Vendredi 24 Janvier à 23:43

    Oui. Tu y arriveras je pense, quand à force tu te lasseras te voir que tu te soucies de l'avis de gens qui n'en valent pas la peine. :o Ca peut être exaspérant maybon. Courage, vraiment! :')

    J'ai remarqué, oui, les gens ont beau cracher dessus au final ils s'y attachent énormément. ô_o (pour ma part, passé ma période "dark sasuke" je me suis rendu compte de la stupidité du truc. x) C'est tellement mieux de s'extasier sur des trucs sympa (même bêtes) plutôt que d'aller chouiner dans son coin (pour souvent là encore, des trucs qui devraient pas forcément importer). Bah, franchement, avec une amie on en rie beaucoup du coup. xD (dernièrement une gamine super hargneuse s'en est prise à elle, mais l'attitude était tellement abusée et injustifiée que c'était... wow.. drôle en fait?)

    Il faut que tu sois nommée ministre de l'orthographe. 8) (pense a rétablir le "oignon" en passant!)

    13
    Samedi 25 Janvier à 00:55

    Merci de l'encouragement ! C'est vraiment apprécié. Le plus difficile en ce moment c'est surtout d'accepter que c'est parti en couil- cacahuètes (je vais quand même essayer de rester family friendly) et que ça changera plus, il faut surtout que j'apprenne à m'en battre les cacahuètes quoi.

    L'humain et ses paradoxes, on a pas finit de s'étudier x). La période! Dark Sasuke, qui n'est pas passé par là :'D, c'est con mais en fait il faut encore se réapprendre des trucs qui étaient naturels quand on était gosse et qu'on passait de "ouin chuis tombé" à "oh trop cool un fruitella, ma vie est géniale !" en quelques minutes ! Ah bon ? Elle s'est pris un de ces fameux "et t'as pas raison et t'es méchante et gneugneugneu" ?

    Absolument ! Je promets que si je suis élue, je case le i de oignon dans mes 3 premières décisions, ainsi que la réapparition du 'ti chapô u_u

    14
    Samedi 25 Janvier à 11:27

    Soit t'en battre les steaks, soit pouvoir au moins passer/penser à autre chose. :/ J'ignore comment ça se passe exactement de ton côté, mais j'imagine parfaitement que tu ne dois pas être à l'aise. Essaie d'abord de te concentrer -éventuellement- sur tes études, tes potes, ou de la famille plus lointaine et moins casse couille?

    En effet! :') Pour ce qui est de l'exemple des gosses, de ce côté là je n'ai pas tellement changé. xD C'est ce qui fait que je m'extasier sur un rien pour un long moment. (et qui m'aide beaucoup à supporter quelque chose d'assez difficile dans ma petite vie d'homme de cromagnon, d'ailleurs x) J'ai bêtement appris à intégrer le principe du "la déprime c'est chiant donc vaut mieux se concentrer sur des trucs funs". (dis comme ça, ça a l'air totalement con et évident, mais ce n'est clairement pas acquis par énormément de gens)

    Non même pas! Mon amie jouait tranquillement et l'autre l'a juste agressée... comme ça! Gratis. (c'est très courant sur transformice malheureusement) Mais c'était très drôle parce qu'elle menaçait de pirater la connexion mais... ça faisait plus d'un quart d'heure qu'elle disait "je le fais dans deux minutes". xD Ma pote m'a dit qu'elle l'avait envoyée bouler en l'invitant à boire de la javelle. Elle s'est davantage énervée en la re-menaçant mais... c'était juste drôle. Vraiment. Le ridicule de la situation, la crédibilité inexistante couplé a la gratuité de l'agression... ça devait être épique.

    Aaaah! Que de bonnes idées pour ce début de mandat! 8) Hâte de voir ça!

    15
    Samedi 25 Janvier à 21:53

    C'est mon but oui ! Le problème c'est que ce sont des gens qui ont vécu pas mal de traumatismes ensemble et ont fini par se souder, ou plutôt se figer dans les même dynamiques pourries. Du coup c'est réellement difficile de prendre de la distance, même à plus de 5000 km, les premiers mois j'ai reçu deux mails par semaines et une dizaine de lettres x_x Enfin j'espère quand même pouvoir agir la dessus à mon retour, les habituer à mon absence peut-être ?

    Oh, effectivement c'est une très bonne qualité à conserver ! En même temps je me demande si c'est pas quelque chose que tu gardes plus quand la vie a  justement tendance à t'en faire baver gratuitement, en mécanisme d'auto-défense ? C'est vrai que ça à l'aire "con et évident" mais en réalité c'est assez difficile à se rentrer dans le crâne, surtout quand on est en pleine déprime justement. En fait il "suffit" juste d'envoyer la déprime jouer aux échecs en Australie, et c'est simple, mais difficile.

    Ah, ça a l'aire tellement random, je comprends que ça pouvait être drôle avec un peu de recul xD Le pire c'est que je me dis que cette petite boule de haine doit probablement pas être bien dans sa tête pour en arriver là, mais enfin le mieux reste d'en rire, on peut rien faire d'autre ^^'

    *fait une révérence et tire son 'ti chapô*

    16
    Dimanche 26 Janvier à 11:38

    Si ils sont très encrés dans leurs habitudes et supportent difficilement le changement de manière générale, oui, il vaut sûrement mieux y aller doucement. :o Les habituer petit à petit pour que ça les "gêne" moins? (un peu comme pour calmer une dépendance en fait)

    C'est difficile surtout quand tu crains de changer quelque chose ou/et que tu n'as absolument aucune volonté de changer. (je pense que les gens s'encre trop dans la tête que c'est un truc insurmontable, alors qu'il suffit de s'y mettre doucement souvent).

    En fait sur tfm c'est blindé de gosses qui veulent juste faire leur kékés devant leurs potes. Du coup y'a énormément d'homophobes, racistes, et juste des haineux. x) Mais au milieu de tout ça si tu as la patience tu peux t'amuser avec les rares gens vraiment sympas! Oui clairement on en a ri. xD Comme moi quand je me fais agresser par des gosses rageuses. "oh le vilin il di dé méchancetés sur ma fik"/pan/

    *Applaudis*

    17
    Dimanche 26 Janvier à 18:53

    Après le sevrage de 6 mois déjà, j'espère que ça aura fait avancer les choses. Je dois avouer qu'autant ça me gênait avant, de passer pour la méchante ingrate de la famille, autant maintenant ça me passe un peu au dessus. Je vais pas éternellement me créer des angoisses pour leur faire plaisir -__-'

    Ouais, je pense que c'est surtout la crainte. Enfin pour moi en tous cas, je sais qu'après des années à voir tout en noir c'était bizarre et franchement effrayant d'entrevoir la possibilité de changer les choses, on s'habitue au pire (et on y trouve son confort) ^^' Puis le pire c'est qu'effectivement, c'est pas si difficile en vrai '^'

    Ah ouais, ça a quand même l'aire d'un nid à cons du coup x) Enfin ça rend peut-être plus facile la découverte de gens cool dans le fond, on les distingue plus facilement dans la masse :') "tu panse pa com mwa donc t 1 méchan arrêt 2 parlai" Après c'est vrai que tu as un certain talent pour te retrouver dans ce genre de situations x)

     

    18
    Dimanche 26 Janvier à 19:36

    En effet! :o Pour ma part j'ai eut ma dose aussi, je préfère largement en rire maintenant. Parfois c'est lourd, d'avoir l'air d'un monstre alors que non. Mais ça, une fois que tu prends en assurance ça passe mieux. Quand tu sais que tu essaies de faire au mieux, que ton but est de faire les choses bien, tu sent le titre de "vilain" moins légitime et plus... je dirais.. ironique? 

    En fait, le tout est de se rendre réellement compte de sa situation, et d'avoir l'envie de s'en sortir. Quand tu as envie de te tirer de ton trou, tu te trouves des motivations, un but. Et ça, c'est c'est un énorme plus. o/

    Très! :') La mentalité vole extrêmement bas en général. Mais le jeu est pas mal donc bon... en fait quand tu as quelques potes c'est suffisant dessus. xD Oui, mais je commence à mieux comprendre le pourquoi de tout ça! "mad il di dé truk nul lol"

    (en fait j'ai la chance d'avoir deux trois proches vraiment géniaux et surtout, qui n'auront pas tendance à prendre mon parti quand bien même on s'adore. je peux leur faire confiance pour m'arrêter quand je fais de la merde, et me dire quand ils ne me pensent pas en tort. ces trois là n'ont en plus aucun liens les uns avec les autres et n'ont pas contact, donc je peux encore davantage me fier à leur avis honnête et sincère, en départageant chaque interprétation de ces trois là. ça me permet de mieux localiser mes erreurs et les rectifier (pour le peu que j'ai l'air de faire de travers contrairement à ce que les débiles veulent me faire croire), et surtout... ça m'apprend vraiment à être plus en confiance avec ce que je fais/dis de manière générale.)

    19
    Mardi 28 Janvier à 02:49

    (Désolée, j'ai mis du temps à répondre, panne de wifi ^^')

    Tant qu'on prend en assurance puis qu'il y a d'autres gens pour nous rappeler que c'est pas le cas, que c'est juste la vision que eux ont de nous, sans avoir/comprendre toute la vérité aussi, je trouve. Parce que c'est vrai que c'est pas une étiquette particulièrement agréable à porter, même si c'est juste aux yeux de quelques uns.

    Exactement o/ Après le chemin pour arriver à ça est parfois bien galère, mais c'est possible pour tout le monde ^^

    C'est cool ça, un cercle d'amis et de support au mad, avec option système de contrôle des "écarts de conduite" en plus x) De mon point de vue, je sais que la majorité du temps tu ne cherches pas à mal, mais tu n'agis juste pas comme la norme des gens sur internet et ça peut en déstabiliser certains (en général ce sont soit des "fans" soit des "rageux" alors que les gens qui ne font que dire leur avis, positif ou négatif, se font rares). Aussi c'est facile de mal interpréter un commentaire à l'écrit, sans toutes les infos du langage corporel et etc.

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter